Arrivée à Bergen



Nous sommes heureux de vous annoncer que nos avons touché la côte Norvégienne! Une petite semaine de navigation en deux étapes aura été nécessaire au Davaï pour mener son fier équipage et son lourd chargement de victuailles et matériel sportif à bon port. Une moyenne plus que correcte de 7 noeuds qui nous a permis de profiter d’une belle fenêtre entre deux coups de vent pour traverser la mer du nord en diagonale, de Ramsgate (prononcer (Ramzgeg) à Bergen. Récit de cette première navigation


Nous avons décidé le départ du port de Granville le mardi 18 janvier à 19h. Quelques amis du coin ainsi que de la famille sont venus nous larguer les amarres et nous regarder partir, seul bateau à l’horizon dans le calme plat de cette soirée d’hiver. Les premiers milles se font au moteur, le ronronnement régulier du Volvo tout neuf se fait vite oublier. Nous passons la chaussée des boeufs, les écrehous, la pointe de Carteret, des noms bien familiers pour Germain et François qui naviguent dans ces eaux depuis de nombreuses années! Le raz Blanchard nous surprend un peu en avance et c’est suite à un long bras de fer que la puissance du Diesel l’emporte sur ce courant légendaire.

Puis la Manche s’ouvre devant nous, le vent s’établit de l’ouest et Davaï trouve sa position sur sa gîte tribord qu’il ne quittera plus du trajet!

Nous prenons l’option de traverser la manche au plus court pour gagner du nord car le vent doit refuser le lendemain. Finalement la météo prend du retard sur les gribs et nous devons tirer quelques bords au largue sous le vent des côtes anglaises avant que le noroît annoncé ne pointe le bout de son nez.

La fin de cette étape jusqu’à Ramsgate se fait au près sous trinquette dans une mer qui ne donne pas envie d’aller plus loin.


Nous repartons dès le lendemain après une bonne nuit et une matinée de rangement et préparation du bateau. Les fichiers donnent des météos différentes mais pas de gros coup de vent et un joli bord de travers en perspective.


Nous appareillons à midi dans le beau temps, la mer s’est sacrément calmée et notre bord commence à 60° du vent dans la joie et la bonne humeur. Cap au nord!


La mer du nord sépare les côtes Anglaises du Danemark et de la Norvège. Nous nous passerons de considérations esthétiques sur cet endroit qui attirera plus l’attention des photographes d’art que de vacances.



Nous aurons en tout 4 jours de travers et un bord vraiment confortable avec jamais plus de mer que celle du vent. Dans le temps léger ou dans la brise, impossible de faire changer Davaï de vitesse, imperturbable à 7 noeuds.


Une arrivée à la tombée de la nuit dans les fjords au sud de Bergen nous permet de savourer cet heureux changement de décor et le granit poli. Puis c’est la ville et ses lumières, les habitations en terrasse au bord de l’eau, la circulation dense dans les canaux étroits et les immenses ponts sous lesquels nous passons avant de nous amarrer en centre-ville. Repos mérité pour toute l’équipe!




La suite dans les canaux vers le nord et le redouté cap de Statt (surnommé le marteau de Thor) qu’il nous faudra franchir au meilleur moment entre les dépressions qui vont s’enchaîner les jours qui viennent.



stay tuned !




273 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout